Conférence-débat : « État de la menace terroriste et itinéraire d’Oussama Atar, cerveau des attentats de Paris et Bruxelles. »

Le 10/10/2022 de 19:30 à 23:00

Invités : Georges Dallemagne, député fédéral Les Engagés et Christophe Lamfalussy, grand reporter à La Libre Belgique 

Le procès des attentats du 22 mars 2016 s’ouvre enfin à Bruxelles. On l’annonce comme le procès du siècle. Parmi les accusés, un seul est poursuivi comme « dirigeant » d’une organisation terroriste : Oussama Atar. Il est peu connu du grand public. Ce gamin de Bruxelles s’est radicalisé très tôt dans son quartier de Laeken au contact de revenants d’Afghanistan, d’une mosquée et de délinquants. Au fil d’un itinéraire terroriste qui l’a mené des rangs d’Al Qaida en Irak, jusqu’à Raqqa la capitale de l’État islamique en Syrie, il est devenu le plus haut gradé Européen de Daech et a coordonné les attentats de Paris et Bruxelles. Pourquoi est-il si peu connu ? Comment a-t-il réussi à abuser politiques et ONG qui ont prétendu qu’il n’était pas dangereux et l’ont fait revenir en Belgique alors qu’il était détenu par les Américains en Irak ? A-t-il berné nos services de sécurité qui ont pensé s’en servir comme « pot de miel » pour infiltrer les milieux djihadistes ? Comment est-il devenu le patron des opérations extérieures de l’État islamique ?

Christophe Lamfalussy et Georges Dallemagne ont mené l’enquête pendant deux ans. Ils ont eu accès à des documents confidentiels et à des témoins proches de ce terroriste en Belgique, en Irak, en France et ils en ont fait un livre : « Le Clandestin de Daech », l’histoire de Oussama Atar, cerveau des attentats de Paris et de Bruxelles. Ils présenteront le résultat de cette enquête, l’itinéraire de ce dirigeant terroriste qui a su rester sous le radar, les zones d’ombre qui continuent à entourer cette histoire qui ressemble à une affaire d’État. Ils feront aussi le point sur l’état de la menace terroriste en Belgique et les enjeux du procès.

La conférence sera suivie d’un débat et d’une séance de dédicaces suivis d’un drink. 


Le Clandestin de Daech (Ed. Kennes) a obtenu le Grand Prix littéraire Frantz di Rippel 2021 du meilleur livre d’enquête journalistique francophone. 

 

Organisé par la liste du bourgmestre de Woluwe Saint Pierre, les sections locales de Woluwe Saint Lambert, de Kraainem et Wezembeek Oppem.