Climat, Energie & EnvironnementEconomie, entreprenariat et indépendants

Obsolescence déprogrammée : imposons une garantie de réparabilité et un allongement de la garantie d’usage

Nous proposons d’imposer une garantie de réparabilité et un allongement de la garantie d’usage sur les biens et produits commercialisés.

Tout produit vendu devrait pouvoir être démonté et les pièces de remplacement rendues disponibles pendant une durée donnée. L’accès à un service de réparation devrait être garanti par le fabricant.

Nous proposons également d’imposer la standardisation des co-produits, comme par exemple, les chargeurs d’appareils électroniques ou leurs batteries, afin de réduire le gaspillage.

« On se sent trop souvent tiraillé entre des évidences environnementales et une posture consumériste qui nous dépasse. »

En posant le constat que notre modèle de « toujours plus » n’est ni vertueux, ni heureux, Gladys Kazadi, députée Les Engagés, passe à l’action en déposant une proposition de résolution au Parlement bruxellois.

Ce texte demande :

– L’instauration d’un indice de réparabilité qui dépende de la démontabilité des appareils électriques/numériques, de la disponibilité et du prix des pièces détachées à remplacer.

– D’appliquer strictement des règles déjà existantes. Cela parait évident, et pourtant… depuis 2016, les producteurs doivent rapporter ce qu’ils mettent en place pour améliorer le réemploi et la recyclabilité de leurs produits. Or, nous ne disposons d’aucune évaluation pour pouvoir adapter les curseurs si nécessaire.

– D’engager la responsabilité effective et pas uniquement symbolique des producteurs et de Recupel dans la collecte de déchets électriques et électroniques.

Visage Image Gladys Kazadi 61708 3127 1