Prendre soin de soi et des autres

Nos amis les animaux : Inscrivons le bien-être animal dans la Constitution

Nous voulons offrir une protection constitutionnelle aux animaux en inscrivant le bien-être animal dans la Constitution.  En construisant ainsi un cadre juridique supérieur, solide et durable, nous souhaitons imposer aux autorités publiques de prendre des mesures de protection appropriées, afin de veiller au bien-être des animaux en tant qu’être sensibles, dans le cadre de l’exercice de leurs compétences respectives. Nous permettons aussi que la Cour constitutionnelle sanctionne directement toute disposition législative qui constituerait un recul significatif dans le niveau de protection offert aux animaux.

92%
des Belges estiment que le bien-être des animaux devrait être mieux protégé dans leur pays (Eurobaromètre, 2023).
60%
des Belges déclarent être régulièrement en contact avec des animaux dans la vie quotidienne (Eurobaromètre, 2023).

Ce que nous proposons

Le plan sera défini avec les secteurs et soutiendra l’amélioration des pratiques et des conditions de détention. Ce plan sera accompagné de mesures d’aides spécifiques pour encourager sa mise en œuvre.

Au niveau européen, nous plaiderons pour que les normes wallonnes deviennent des normes de référence pour toutes les exploitations en Europe afin de favoriser le bien-être des animaux et de lutter contre la concurrence déloyale. Le transport des animaux vivants devra notamment être limités à 250 km. Ce même regard sera porté sur les animaux importés en Europe.

Pourquoi ?

  • Nous considérons que les animaux sont des êtres sensibles, capables d’éprouver de la souffrance, de la peur et de l’appréhension, d’apprendre et d’entrer en relation entre eux et avec les êtres humains ;
  • L’animal a progressivement participé à l’épanouissement de l’homme dans de multiples dimensions, à la fois comme compagnon de vie, comme ami, comme confident ou encore comme membre de la famille à part entière. Il faut dès lors veiller à leur bien-être en leur donnant à boire et à manger en suffisance, en leur donnant du confort, en veillant à leur santé et à leur sécurité, en leur permettant d’exprimer les comportements propres à leur espèce et en évitant autant que possible qu’ils souffrent.