La culture et l’éducation pour tous

Chaque élève est unique : Renforçons la personnalisation des apprentissages

Nous souhaitons que l’école prenne mieux en compte les différences entre les enfants et que les apprentissages deviennent plus personnalisés. Les élèves doivent pouvoir avancer à leur propre rythme, bénéficier de remédiation spécifique dès qu’ils rencontrent des difficultés, pouvoir effectuer des activités de dépassement dans les matières où ils sont à l’aise.

62.82%
Des élèves de sixième secondaire redoublent au moins une fois.
3.7%
Des élèves sont en décrochage scolaire dans le secondaire ordinaire.
32
Taille maximale (hors dérogations) d’une classe dans l’enseignement secondaire.

Ce que nous proposons

50 millions d’euros (environ 20.000 périodes) seront consacrés au développement des dispositifs de différenciation pédagogique pour tous les élèves.

Tous les élèves bénéficieront de 2 heures hebdomadaires d’accompagnement personnalisé durant lesquelles il y aura plus d’un enseignant par classe afin de pouvoir travailler en plus petits groupes.

La taille maximale des classes sera réduite dans la mesure du possible.  L’attention à la différenciation des apprentissages sera renforcée dans le cadre de la nouvelle formation initiale des enseignants. Une fonction d’assistant d’enseignement ou d’encadrant polyvalent sera créé. Cet assistant d’enseignement viendra en soutien de l’enseignant (surveillance d’exercices, de contrôle, présence durant les heures d’accompagnement personnalisé, organisation de tables de discussion dans les cours de langues modernes…). Les formules d’enseignement innovantes et le recours à des outils numériques favorisant la différenciation des apprentissages seront soutenus.

À titre d’exemple de formule innovante, on peut imaginer que, sur cinq heures de cours de mathématiques, trois heures seraient données en groupes classes de plus petite taille permettant à l’enseignement de mieux suivre ces élèves, et deux heures seraient consacrées à des exercices individuels et adaptés à chacun qui seraient effectués avec l’aide d’outils numériques en regroupant plusieurs classes dans le réfectoire par exemple, et sous la supervision d’un des professeurs de mathématique (ou d’un assistant d’enseignement) à tour de rôle à qui les élèves qui en ont besoin pourraient poser des questions.

Pourquoi ?

  • L’hétérogénéité des classes est trop importante pour pouvoir enseigner la même chose à tous les élèves au même rythme ;
  • Le décrochage scolaire concerne les élèves qui sont en difficulté scolaire parce qu’ils ne maîtrisent pas les prérequis mais aussi des élèves qui sont insuffisamment stimulés ;
  • Ce type de formule innovante permet de réduire le nombre d’élèves par classe dans les moments qui demandent le plus d’attention, de dégager des heures de cours et donc de lutter contre la pénurie de professeurs, de diminuer le nombre d’heures en classe et donc de rendre les classes disponibles pour d’autres activités. Elle contribuerait aussi à la lutte contre la pénurie.

Découvrir nos autres propositions