Un Etat efficace dans une démocratie apaisée et sécurisée

Un gouvernement fédéral en 6 mois : Permettre aux électeurs de choisir entre différentes coalitions s’il n’y a pas d’accord de gouvernement

Les Engagés veulent imposer un délai maximal de six mois pour la formation du fédéral. Si ce délai n’est pas tenu, nous proposons que ce soient les électeurs qui départagent les différentes coalitions et décident des partis qui formeraient le Gouvernement.

652
Nombre de jours entre le moment où le Gouvernement Michel a perdu sa majorité et la prestation de serment du Gouvernement Vivaldi
7
Nombre de présidents de parti qu’il a fallu mettre d’accord pour former le Gouvernement Vivaldi
589
Nombre de jours de la plus longue période sans gouvernement de plein exercice

Pourquoi ?

  • Lors de deux des trois dernières législatures, nous avons assisté à des formations gouvernementales interminables pendant lesquelles les citoyens se sont retrouvés sans gouvernement. Cela a retardé des prises de décisions, la réalisation de projets, les investissements…
  • Si les présidents de parti ne parviennent pas à se mettre d’accord pendant six mois, ce sont les citoyens qui doivent pouvoir trancher.
  • Obliger les partis à dire avec qui ils veulent former une coalition est beaucoup plus transparent que de négocier en secret pendant des mois.

Ce que nous proposons

Si un gouvernement fédéral n’est pas formé au bout de six mois, l’électeur sera invité à retourner aux urnes pour trancher entre différentes coalitions. Les partis se présenteront sur une liste commune avec les autres partis avec lesquels ils souhaitent former une coalition et gouverner. Ces listes de coalition devront comprendre des candidats de partis issus des deux grandes communautés linguistiques. Seuls 30 des 150 sièges de la Chambre seront remis en jeu. La totalité de ces 30 sièges iront à la liste de coalition qui aura obtenu le plus de voix dans l’ensemble du pays et seront répartis entre les partis proportionnellement aux scores qu’ils avaient obtenus lors des élections fédérales. Ces 30 sièges s’ajouteront aux 120 sièges restants et devraient permettre à cette coalition de disposer d’une majorité parlementaire.

Découvrir nos autres propositions