Un Etat efficace dans une démocratie apaisée et sécurisée

L’Union fait la force : Vers une véritable Défense européenne

Afin que l’Union européenne devienne une puissance géopolitique et un acteur de sécurité au niveau international, nous souhaitons bâtir une véritable Défense européenne commune à la hauteur des enjeux du XXIe siècle.

26 milliards €
Montant gâché chaque année à cause des duplications et surcapacités dues à l’absence d’une politique de défense européenne intégrée
18%
Pourcentage de programmes de défense menés en coopération entre États membres de l’UE
1,6%
Pourcentage du PIB consacré en moyenne au budget militaire par les États membres de l’UE

Pourquoi ?

  • L’UE est actuellement incapable d’assurer seule la défense de son propre territoire et de ses intérêts ainsi que la paix dans le monde notamment aux marges de l’Europe. Elle accorde par conséquent la priorité politique à l’OTAN, dominée par les États-Unis.
  • Pourtant, les pays membres de l’UE possèdent la deuxième armée du monde en termes d’effectifs derrière la Chine, ainsi que le troisième budget militaire de la planète derrière les États-Unis et la Chine.
  • Dépendante du lien transatlantique tant opérationnellement que matériellement pour la plupart de ses opérations, l’UE gère mal ses budgets et ne standardise pas suffisamment ses systèmes d’armement, faute d’une véritable défense européenne intégrée. Ce manque de défense européenne intégrée coûte 26 milliards d’euros.
  • Cela se traduit par son incapacité à soutenir militairement l’Ukraine de manière durable (ex : engagement de fournir un million de munitions d’ici le printemps 2024 en passe d’être non tenu) faute d’une base industrielle et technologique structurée au service d’une véritable Europe de la Défense.

Ce que nous proposons

Un poste de Chef de la Défense de l’UE sera créé. Il sera chargé de la mise en œuvre de la politique de défense européenne. L’Union européenne se dotera d’un véritable quartier général de l’UE, capable de planifier et de diriger les opérations militaires de l’UE.  L’effort de défense belge sera porté à hauteur de 2% du PIB, tandis que la défense européenne disposera d’un budget propre correspondant au minimum à 0,5% du PIB européen et sera progressivement plus ambitieux. La base industrielle et technologique de défense européenne, actuellement trop fragmentée et fonctionnant sur une base nationale, sera restructurée notamment par le biais d’une conditionnalité des financements européens.

Découvrir nos autres propositions