Un Etat efficace dans une démocratie apaisée et sécurisée

Moins de récidives : Préparons la réinsertion dès le prononcé de la peine

Nous voulons limiter le risque de récidive. La prison est l’ultime remède mais quand une peine est prononcée, il faut un meilleur accompagnement en prison dès le premier jour pour préparer la réinsertion.

60%
Taux de récidive dans notre pays
2 ans
Un détenu sur 4 récidive dans les 2 ans
+ de 55.000€
Coût annuel d’un détenu

Pourquoi ?

  • Investir dans un véritable accompagnement des détenus par des professionnels dès le premier jour de la détention est un investissement humain qui peut amener un effet retour important tant dans le parcours individuel des détenus que globalement pour limiter le nombre de récidives et donc de détenus à charge de la société.
  • Un détenu qui sort plus dangereux qu’il n’est entré, c’est un échec pour l’Etat de droit et un danger pour ses victimes potentielles.

Ce que nous proposons

Le recours à des peines alternatives à la prison, telles que les peines de travail et les probations (des mises à l’épreuve), sera stimulé et accompagné de l’engagement du personnel nécessaire, notamment 150 assistants de Justice supplémentaires. Le passage par des plus petites structures de détention sera favorisé pour éviter de mélanger les petits délinquants avec les grands criminels, ainsi que pour permettre une meilleure transition entre la prison et la société. L’intégration par le travail des détenus sera renforcée lorsque c’est adéquat. L’encadrement au niveau du personnel pénitentiaire et l’accompagnement psycho-social sera revu afin de disposer d’un personnel suffisant dont la mission première sera d’encadrer le parcours de détention et de préparer à un parcours de réinsertion du détenu.

Découvrir nos autres propositions