Une économie au service d’une vie de qualité

All in : Automatisons l’octroi des allocations d’études dans les allocations familiales

La précarité atteint un nombre important d’étudiants dans l’enseignement supérieur. Pour lutter contre ce risque de pauvreté et sachant qu’une part importante des étudiants ne demandent pas la bourse à laquelle ils pourraient pourtant avoir droit, nous voulons rendre l’octroi de la bourse automatique.

36.000
Boursiers en Fédération Wallonie-Bruxelles
+- 38%
Des étudiantes ne savent pas si ils/elles remplissent les conditions afin de bénéficier d’une aide sociale
25.507
Étudiants dépendant d’un CPAS en décembre 2021. Ce chiffre a presque triplé en 15 ans : passant de 8.913 en janvier 2007 à 25.507 en décembre 2021

Pourquoi ?

  • En en faisant un droit automatique, on permet l’égalité entre tous les étudiants, on lutte contre la pauvreté, on assure l’efficacité de ce droit aux allocations d’étude ;
  • Les étudiants qui aujourd’hui passent à côté du système d’allocations d’études, par manque d’informations ou à cause des difficultés administratives importantes, alors qu’ils y ont droit, pourraient en bénéficier.

Concrètement

Pour les personnes qui y ont droit, les bourses d’études seront inclues dans les allocations familiales. Les données connues pour l’octroi des allocations familiales permettront ainsi d’octroyer automatiquement la bourse d’étude et de la rendre mensuelle. En intégrant au budget des allocations familiales le budget des allocations d’étude, la mesure est donc largement financée. Une allocation spécifique « logement » pourrait y être couplée.

Découvrir nos autres propositions