Une économie au service d’une vie de qualité

Oser entreprendre : Renforçons l’esprit d’entreprendre

L’esprit d’entreprendre doit être stimulé et un environnement favorable aux TPME – (très) petites et moyennes entreprises – doit être créé. Nous voulons réformer la fiscalité pour favoriser l’initiative, réduire la charge administrative, et développer des outils de soutien aux indépendants.

2
Il y a deux fois plus d’hommes indépendants que de femmes.
891€
En 2021, la pension moyenne des fonctionnaires s'élevait à € 2.978, celle des salariés à € 1.363 et celles des indépendants à 891€.
6.443
Le nombre de sociétés en faillite est en augmentation : 6.443 en 2022 contre 4.513 en 2021.

Ce que nous proposons

Les charges sociales pour les TPME seront réduites afin de favoriser l’embauche de nouveaux travailleurs.

Les démarches administratives pour la création et la gestion des PME seront simplifiées.

L’accès au financement des TPME sera facilité par la création de partenariats avec des banques et des fonds d’investissement. Les TPME désireuses de se lancer dans l’exportation seront mieux accompagnées. Les procédures de candidaturs aux marchés publics seront simplifiées pour favoriser la participation des TPME.

50.oser Entreprendre Renforcer L’esprit D’entreprendre (1)

L’esprit d’entreprise sera stimulé dans l’enseignement, notamment afin d’inciter les jeunes à créer des entreprises éco-responsables pouvant apporter des réponses aux enjeux climatiques avec des solutions innovantes et économiquement viables. Les statuts d’étudiant-entrepreneur et d’étudiant-indépendant seront harmonisés et un accompagnement pratique et éducatif spécifique sera prévu pour les jeunes désireux de se lancer. Les règles en matière d’accès à la profession en Wallonie seront simplifiées. La condition du diplôme de gestion de base pour la création et la gestion d’entreprise sera supprimée.

Le développement et l’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin seront renforcés. L’accès aux financements sera facilité pour les femmes entrepreneures. Des appels à projets spécifiques seront mis en place pour les femmes entrepreneures. Un module de formation à la construction et à la gestion de projets sera axé sur la déconstruction des stéréotypes de genre qui découragent les femmes d’entreprendre.

Pourquoi ?

  • Les TPME sont le moteur de notre économie et sont très difficilement délocalisables. Il s’agit donc d’emplois de qualité à promouvoir ;
  • Avec 83,7 indépendants pour 1.000 habitants âgés de 15 à 74 ans en 2022, la Belgique se situe en 11e place parmi les pays de l’UE27. Il reste donc une marge de progression significative ;
  • On compte près de 148.000 femmes indépendantes (tous régimes confondus) en Wallonie et à Bruxelles. Mais les hommes sont presque deux fois plus nombreux. Selon l’INASTI, il y a une évolution de 12,90% dans la population des femmes entrepreneures en Wallonie et 11,63% à Bruxelles au cours des cinq dernières années. Mais près de 40% des femmes estiment qu’il est plus difficile d’entreprendre lorsqu’on est une femme.

Découvrir nos autres propositions