Une économie au service d’une vie de qualité

Un droit au rebond : Octroyons un revenu de remplacement pour pouvoir se réorienter professionnellement

Nous voulons permettre aux travailleurs de bénéficier d’un revenu de remplacement quand ils donnent leur démission afin que celui qui ne voit plus de sens dans son travail, qui est en profonde souffrance professionnelle, puisse se réorienter professionnellement, sans perdre le bénéfice de ses indemnités.

172.2
En millions d’euros, c’est le montant que rapporterait cette mesure selon les estimations de l’ONEM.
1/5
Près d’une incapacité de travail sur 5 est causée par un burn-out et/ou une dépression.
+40%
Augmentation de la fréquence des burn-out sur une période de 4 ans.

Ce que nous proposons

Chaque travailleur aura la possibilité de démissionner deux fois dans une carrière professionnelle sans perdre ses droits aux allocations de chômage. Ce droit sera juridiquement balisé pour protéger à la fois le salarié — qui devra respecter les règles de préavis — et l’employeur.

Pourquoi ?

  • Actuellement, en cas de démission d’un emploi sans perspective d’une embauche, vous risquez d’être exclu des allocations de chômage pendant 4 à 52 semaines. De nombreux travailleurs n’osent dès lors pas quitter leur emploi afin de chercher une fonction épanouissante pour eux ;
  • Cela diminuera les risques de burn-out et de mise en maladie pour des motifs fallacieux ;
  • Cela protègera les artisans et indépendants, patrons de TPE ou PME, qui ne peuvent se payer le luxe de perdre un travailleur et de le remplacer à coût additionnel, avec un horizon incertain et le risque que son activité s’en trouve affectée.

Découvrir nos autres propositions