Une place pour chacune et chacun

Une personne = une personne : Individualisons les droits sociaux

Les femmes se voient trop souvent attribuer le statut de cohabitant qui entraîne une réduction de leurs allocations. Cette situation pénalise également les familles qui accueillent sous leur toit une personne en situation de handicap ou de dépendance. Nous souhaitons mettre fin à ces discriminations et contribuer à une meilleure égalité entre les hommes et les femmes. C’est pourquoi nous voulons individualiser les droits sociaux en supprimant le statut de cohabitant.

51,4 %
De femmes sont cohabitantes contre seulement 39,9 % des hommes
584.000
Personnes en Belgique ont le statut de cohabitant
1,86 milliard d’euros par an
Coût estimé de l’alignement des allocations pour les cohabitants sur les allocations pour personnes isolées

Pourquoi ?

  • Le droit social ne peut peser sur les choix de vie des citoyennes et citoyens, ni les inciter pour des raisons financières à vivre dans la solitude ;
  • Les femmes sont particulièrement discriminées par le statut de cohabitant ;
  • Le statut de cohabitant est générateur de fraude sociale ;
  • Le statut date d’il y a 40 ans et n’est plus du tout adapté aux nouvelles formes de vie : colocation, l’habitat kangourou…

Ce que nous proposons

Le statut de cohabitant sera progressivement supprimé. Dans une logique de lutte contre la précarité, nous commencerons par les allocations les plus éloignées du seuil de pauvreté. Nous moderniserons la législation sur le statut de cohabitant afin d’intégrer les nouveaux modes de vie (cohabitation, logement kangourou…) en redéfinissant le critère d’avantage économique et en évitant que cela entraîne des pertes de droits. Les spécificités des familles monoparentales seront également prises en compte.

Découvrir nos autres propositions